Le BTP : un secteur marqué par les nouvelles technologies

Le BTP : un secteur marqué par les nouvelles technologies

Les progrès technologiques ont bouleversé de nombreux secteurs d’activités, et celui du BTP n’a pas été épargné par ce phénomène. Depuis quelques années, les entreprises du bâtiment utilisent les dernières technologies pour réaliser des maquettes plus précises et plus documentées. Cette reconversion est nécessaire pour limiter les marges d’erreur. Et dans ce contexte, le scanning laser 3D est devenu incontournable pour la réalisation des projets de construction ou de rénovation.

Les maquettes numériques : leur importance dans le secteur du BTP

Il a fallu quelques années pour que les acteurs de la filière BTP adoptent le numérique. Aujourd’hui, la réalisation de maquette virtuelle s’impose à tous les entrepreneurs. Souvent, on réduit cette démarche à celle de l’élaboration d’un plan 3D. Pourtant, la méthode va bien au-delà. Le scanner 3D permet en effet de capturer l’environnement avec un degré d’exhaustivité. Ainsi, contrairement aux modèles classiques, la maquette BIM présente chaque élément dans les moindres détails.

Lors d’un projet de rénovation par exemple, chaque fenêtre constitue un objet 3D distinct auquel sont attribuées des métadonnées décrivant ses dimensions et ses composantes. De même, il est possible de connaitre l’état des planchers et celui d’autres structures en analysant les données recueillies après un scanning. Dans le cas d’un relevé 3D sur terrain nu, l’inclinaison du sol, les risques d’érosion ainsi que le niveau d’humidité sont communiqués d’une manière détaillée.

La maquette numérique est donc suffisamment complète et explicite pour imaginer différents scénarios. D’ailleurs, de nombreux professionnels du bâtiment exigent désormais d’intégrer la lasergrammétrie pour mener à bien un projet de construction ou de réhabilitation. En effet, il présente d’autres avantages significatifs.

La maquette numérique : un usage qui progresse en France

Bien que la plupart des acteurs soient encore en phase d’apprentissage, l’usage de la maquette numérique progresse en France. En effet, de nombreux professionnels du bâtiment sont unanimes concernant les différents avantages du BIM.

Selon eux, cette technique est incontournable pour gagner en productivité et limiter les erreurs. Les mauvais calculs ou une analyse non approfondie peuvent effectivement entrainer des surcoûts importants. Grâce aux détails livrés par les modèles virtuels, les spécialistes pourront obtenir des résultats plus fiables et réaliser des économies de l’ordre de 15%.

Par ailleurs, cette solution offre un gain de temps inestimables. Contrairement aux méthodes conventionnelles, le scanning 3D analyse un site en hauteur comme en largeur dans un délai particulièrement court. De plus, cela limite les descentes sur terrain et la mobilisation des mains d’œuvre.

Toutefois, l’utilisation du scanner 3D reste complexe. Il faut disposer d’une bonne connaissance des logiciels et interpréter correctement les données. En outre, la structure de la maquette sera différente selon que celle-ci est destinée à un bureau d’études ou au maitre d’œuvre. C’est pourquoi il est préférable de faire appel à des prestataires.